A nouveau à propos de Shelburn-texte de Rolland Savidan et Florence Mahé

Rolland Savidan Florence Mahé
70 rue du Vieux Moulin 22190 Plérin

Alain Lozach,
Vous avez entièrement raison de mettre en cause le livre de Claude Benech.
Nous souscrivons pleinement aux critiques que vous avez rédigées concernant son livre : «L’incroyable histoire du réseau Shelburn».
Il nous paraît évident que ce livre ne peut pas être une caution historique auprès d’élèves concernant cette période difficile et complexe qu’a été la Résistance.
Le devoir et la nécessité d’être vigilant dans les modes de transmission de la mémoire des mouvements de la Résistance, nous imposent de rappeler la source et le travail réalisé par l’historien Roger Huguen concernant le réseau Shelburn.

Le dossier pédagogique que l’on trouve sur le site Toutatice (Espace numérique de l’éducation en Bretagne) est la preuve que l’on doit réagir à cette dérive.

Nous y retrouvons :
-­‐ Le film « Shelburn » de Nicolas Guillou, une fiction réalisée à partir de l’histoire de Marie-­‐Thérèse Le Calvez. Il en a entièrement le droit.
Par contre, dans ce film, Nicolas Guillou se sert des noms réels des résistants comme Job Mainguy, Jean Gicquel… Une histoire romancée et fausse, avec les vrais noms, pose question.
-­‐ Le livre de Claude Benech, qui, on le voit, sert de caution historique à ce film.

Nous y trouvons aussi, une page sur l’application « Shelburn -­‐ Le sentier de la liberté » sans que nous ayons été tenus informés.
Ce programme, nous l’avons réalisé, à partir de notre fonds documentaire. Les interviews que nous avons utilisées pour réaliser ces 10 vidéos de 3mn, ont été enregistrées avec l’historien Roger Huguen dans le cadre d’un collectage mémoire de la Résistance en 1994.
Ce travail sur la mémoire, nous l’avons fait à l’époque dans un objectif très précis : que jamais on oublie ce qui s’est passé, que la vérité historique soit transmise le mieux possible. Tous les résistants, au moment de l’enregistrement vidéo de leurs témoignages, ont insisté pour que leur histoire ne soit pas déformée, caricaturée, abîmée.

C’est pourquoi, aujourd’hui, nous nous élevons contre cette forme de « récupération » de la mémoire.
En accord avec la famille de Roger Huguen, nous nous associons à votre démarche d’alerter sur les approximations et erreurs contenues dans le livre de Claude Benech, et surtout qu’il ne peut être en aucun cas, la seule caution historique dans un dossier pédagogique.
Nous vous donnons l’autorisation de diffuser cette lettre le plus largement possible. Plérin, le 25 janvier 2020 Rolland Savidan
Florence Mahé

Cet article a été publié dans mes livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s